La Commission injecte 33,5 millions pour la recherche et l’innovation

20170104_160111
Share on Facebook10Tweet about this on TwitterShare on Google+0Email this to someone

La Commission européenne vient de valider 17 projets innovants impliquant 80 partenaires dans 19 pays de l’Union. Ils recevront près de 2 millions d’euros chacun pour permettre l’intégration rapide de leurs idées innovantes sur le marché. Cette décision est la concrétisation d’un projet pilote initié dans le cadre du programme européen pour la recherche et l’innovation intitulé Horizon 2020.

Ce dispositif, Horizon 2020, est un programme européen et un instrument financier lancé en 2014 consacré à la recherche et à l’innovation. Il est doté d’un budget global de près de 80 millions d’euros et trouvera son terme comme son nom l’indique en 2020.

Il s’agit de repérer et de mettre en avant les découvertes et projets et les plus innovants et les plus attrayants susceptibles de positionner l’Union européenne au premier plan de la recherche avec une application économique ; autrement dit, développer le marché européen et assurer la sécurité européenne en matière de recherche et de développement des entreprises les plus performantes. Les champs visés sont ceux des nanotechnologies, de la biotechnique ou encore des matériaux du futur.

Cela ne concerne pas uniquement les entreprises privées ; des laboratoires de recherche publics comme le CNRS et des universités sont bénéficiaires tout comme peuvent l’être des entreprises telles Renault ou Thales.

Pour le Commissaire européen à la Recherche, à la Science et à l’Innovation, il s’agit, je cite, de « soutenir l’innovation créatrice de marché au bénéfice de la croissance et de la création d’emplois.

L’outil mis en place attire des entreprises particulièrement innovantes en leur accordant un avantage dans la course au marché, grâce à un investissement total de 200 millions € de fonds européens.

L’éventail de projets inclut entre autres un revêtement autonettoyant pour panneaux solaires, une application pour combattre la mortalité des colonies d’abeilles en utilisant des capteurs et la connectivité au réseau pour échanger des informations, ou encore des chaussées silencieuses et écologiques en caoutchouc. D’ores et déjà, 94 projets impliquant 426 participants issus de 27 pays ont été sélectionnés.

Emmanuel Morucci

Share on Facebook10Tweet about this on TwitterShare on Google+0Email this to someone