Quelle actualité européenne cette semaine ?

image
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Email this to someone

La Commission européenne récompense les 28 meilleurs jeunes traducteurs européens du 10e concours annuel de traduction «Juvenes Translatores»

Günther H. Oettinger, commissaire européen chargé du budget et des ressources humaines, remet aujourd’hui un trophée et un diplôme aux 28 lauréats du concours annuel de traduction «JuvenesTranslatores» de la Commission européenne. Les 28 élèves de l’enseignement secondaire, un par État membre, ont remporté un concours auquel plus de 3 240 élèves issus de 728 écoles à travers le continent ont participé. Tous ont traduit un texte d’une page sur le thème des langues et de la traduction. Les participants ont pu choisir l’une des 552 combinaisons de deux langues possibles parmi les 24 langues officielles de l’Union européenne. Cette année, ils ont utilisé 152 combinaisons linguistiques, en traduisant notamment du grec en letton et du bulgare en portugais. Tous les lauréats ont choisi de traduire vers leur langue maternelle ou leur langue la plus forte, comme c’est le cas des traducteurs officiels des institutions de l’UE. Les traductions ont été corrigées par des traducteurs internes de la Commission. Le concours «Juvenes Translatores» («jeunes traducteurs» en latin) est un concours destiné à récompenser les meilleurs jeunes traducteurs dans l’Union européenne. La direction générale de la traduction de la Commission européenne organise ce concours chaque année depuis 2007 afin de promouvoir l’apprentissage des langues dans les écoles et de donner aux jeunes le goût du métier de traducteur. La cérémonie de remise des prix est actuellement retransmise en direct et les noms des lauréats sont disponibles en ligne.

(Pour de plus amples informations: Alexander Winterstein: Tél.: + 32 229 93265; Maria Sarantopoulou — Tél.: + 32 229 13740)

 

Plus de 48 000 producteurs laitiers européens ont réduit leur production grâce au programme lancé par la Commission européenne

Les résultats définitifs du programme européen de réduction de la production laitière révèlent que 48 288 agriculteurs à travers toute l’Union européenne ont réduit de manière volontaire leur production de lait de presque 861 000 tonnes d’octobre 2016 à janvier 2017, contribuant ainsi à une remontée des prix du lait. Lancé l’été dernier et financé par un budget de €150 million, ce programme est l’une des mesures phares mises en place par la Commission européenne pour faire face à la crise du secteur laitier. Les premiers résultats avaient déjà révélé une forte participation des producteurs laitiers à ce programme sans précédent. Le prix moyen du lait en Union européenne a augmenté de 31% depuis l’été dernier, jusqu’à atteindre 33,7 c/kg en février 2017. Les modalités du programme prévoient que les producteurs participants reçoivent €0,14 pour chaque kilogramme de lait non produit. Chaque Etat membre avait la possibilité de compléter cette somme avec des fonds européens distribués en juillet 2016 par la Commission européenne sous forme d’enveloppe nationale. Les chiffres de la participation à ce programme sont disponibles en ligne.

(Pour plus d’informations: Daniel Rosario – Tel.: +32 229 56185; Clémence Robin – Tel: +32 229 52509

 

Code frontières Schengen: le contrôle systématique des citoyens de l’UE aux frontières extérieures de l’espace Schengen devient obligatoire à compter d’aujourd’hui

À partir d’aujourd’hui, les États membres sont tenus d’effectuer des vérifications systématiques dans les bases de données pertinentes sur les citoyens de l’Union qui franchissent les frontières extérieures de l’UE, en complément des contrôles systématiques déjà effectués sur tous les ressortissants de pays tiers entrant dans l’espace Schengen. Proposées par la Commission à la suite des attentats de novembre 2015 à Paris et en raison de la menace croissante que font peser les combattants terroristes étrangers, ces nouvelles règles – adoptées par le Conseil le 7 mars — renforcent la gestion de nos frontières extérieures. Elles assurent un bon équilibre entre les défis de sécurité actuels et la nécessité d’éviter des effets disproportionnés sur les flux de trafic aux points de passage frontaliers. Parallèlement au déploiement en cours de l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes, le renforcement du code frontières Schengen reflète l’engagement de l’Union européenne tant à préserver la liberté de circulation au sein de l’espace Schengen qu’à garantir la sécurité des citoyens de l’UE.

(Pour plus d’informations: Natasha Bertaud — tél.: + 32 229 67456; Tove Ernst — tél.: + 32 229 86764; Markus Lammert — tél.: + 32 229 80423)

 

 

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Email this to someone