La Bretagne n’aura jamais été aussi proche du reste de l’Europe

LGV
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Email this to someone

Depuis la mise en service de la LGV le 2 juillet dernier, Rennes n’est plus qu’à 1h25 et Brest à 3h25 de Paris. Avec Bretagne à grande vitesse, ce projet d’envergure, cofinancé, en plus des collectivités et de l’Etat,  par l’Union européenne grâce au FEDER (Fonds Européen de Développement Régional), améliore l’accessibilité et la mobilité en Bretagne. 

Le projet de transport public « Bretagne à grande vitesse » vise à faire bénéficier toute la Bretagne du gain de temps de la LGV, grâce à l’aménagement des infrastructures (voies et gare) et à la création d’une nouvelle offre TGV-TER. Ce projet a reçu une aide européenne de 85,5 k€, soit 40% de la part éligible au FEDER.

L’objectif est également d’améliorer de manière significative la desserte de la Bretagne. Un plus grand nombre de TGV circulera donc dans toutes les gares bretonnes et les passager se verront proposer des TVG plus rapides.

6808carto-bgv-livret

Les trajets depuis Paris vers les villes bretonnes ont baissé de 40 minutes en moyenne :

  • Rennes > 1h25
  • Brest > 3h25 (3h13 sur 1 trajet TGV le vendredi)
  • Quimper > 3h31 (3h16 sur 1 trajet TGV le vendredi)
  • Redon > 2h06
  • Vannes > 2h29
  • Guingamp > 2h34
  • Dinan > 2h43
  • Lorient > 2h56
  • Morlaix > 3h03
  • Loudéac > 3h05
  • Lannion > 3h13
sources : europe.bzh
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Email this to someone