Édito

Morucci

Depuis le Brexit
jusqu'à
Rome

En ce mois de Mars, l’UE est à la croisée des chemins, entre le Brexit qui va devenir une réalité avec tous ses effets et la célébration du 6Oe anniversaire du Traité de Rome. C’est, à nouveau, dans cette ville que vont être proposées les orientations majeures d’une poursuite de la construction européenne à 27 membres.

Après avoir été critiquée de toutes parts, l’Union européenne voit désormais ses défenseurs donner de la voix ici et là dans toutes les villes de européennes. Le Brexit est donc un vrai déclencheur pour une prise de conscience de l’intérêt européen. C’est un renouveau pour le projet porté par Schuman, Monnet, De Gasperi, Spaak et d’autres qui se prépare.

C’est par ce système de valeurs : paix, démocratie, liberté, prospérité et solidarité et par l’acceptation de l’existence d’une culture commune dont les ingrédients sont bien réels qu’émergera ce nécessaire sentiment d’appartenance.

Ainsi, le thème européen ne sera plus, comme il l’a été, évité. Mais l’UE sera invitée non plus comme adjuvant ou financeur supplétif, ni comme organisme normatif mais comme territoire identitaire d’appartenance.

Emmanuel Morucci

Vous avez la parole !

3a3f.jpg

Erasmus+ a 30 ans : cette année le programme Erasmus (European Region Action Scheme for the Mobility of University Students) fête ses 30 ans d’existence à travers l’Europe.

Pour l’occasion, la Maison de l’Europe lance son « PhotoBook » afin de recueillir des témoignages sur des personnes ayant fait Erasmus par le passé.

Intéressé(e)s ? Envoyez-nous un mail à leuropedanslefinistere@gmail.com !

*** ***

L'Europe en direct ! Faites part de vos ressentis et questionnements sur l'Union européenne à la Maison de l'Europe.

Pour cela, une adresse :
moneurope@protonmail.com

*** ***

3a3f.jpg


Le Comité européen des régions : organe consultatif composé d'élus au niveau local et régional provenant des 28 États membres. Son rôle est de permettre aux régions et villes d'exprimer leur point de vue sur le processus législatif de l'Union pour prendre en compte leurs besoins.

Lors de l'élaboration d'une proposition législative dans les domaines concernés par les autorités locales et régionales, tels que l'emploi, la santé, les transports, etc, les institutions (Conseil de l'UE, Commission et Parlement) sont tenues de consulter le Comité.

Le Comité prépare et rend un avis. Il peut également émettre un avis de sa propre initiative.

Le Comité a mis en place plusieurs réseaux afin de permettre à l'ensemble des régions et des villes d'échanger sur leurs bonnes pratiques, de travailler ensemble et de participer au débat sur les politiques les concernant.

En bref !

Le spatial se met au service de l'agriculture : Un nouveau satellite (Sentinelle 2-B) a été lancé le 7 mars et rejoint la constellation de satellites Copernicus.

Ce nouveau satellite permettra de réduire de moitié le temps nécessaire pour fournir des données de précision concernant l'utilisation des terres, pour le plus grand bénéfice des agriculteurs, des entrepreneurs en bâtiment, des pêcheurs et de tous ceux qui ont besoin d'accéder rapidement à des données en temps réel concernant les conditions sur le terrain.

*** ***

Brexit : La Chambre des Lords a réclamé un vote « significatif » du parlement sur le résultat des négociations du Brexit avec l’Union européenne.

Il a également été exigé que les parlementaires aient le dernier mot sur l’accord final et tous les accords commerciaux futurs avec l’UE.

Les membres de la chambre haute du parlement, non élus (car nommés à vie par la Reine) contrairement à leurs homologues des Communes, ont adopté cet amendement défendu par 366 voix contre 268.

Le ministre du Brexit, David Davis, a qualifié le résultat de « décevant ». Suite de l' article

*** ***

Réélection de Donald Tusk à la tête du Conseil européen : jeudi 9 mars, l'actuel président du Conseil européen, le Polonais libéral et europhile Donald Tusk, a été réélu par 27 voix contre 1 à la tête de l'institution européenne.

*** ***

Sommet social européen de printemps : le sommet social européen de printemps permet le dialogue entre les institutions européennes et les partenaires sociaux européens.

Cette année, il a été consacré à l'avenir de l'Europe en terme de croissance, d'emploi et d'équité, et notamment sur les sujets tels que l'inclusion sociale et les nouvelles formes de travail.

En apprendre davantage sur le sommet social tripartite ici

Postes à pourvoir !

Si vous recherchez un emploi à l'étranger, rendez-vous sur le site de l'EURES (Portail Européen Sur la Mobilité de l'Emploi).

Sur le site de l'EPSO, plusieurs offres d'emploi dans les institutions sont à pourvoir.

CETA : ratification par le Parlement

Le Parlement européen a approuvé par un vote l'accord économique et commercial global (AECG) ou CETA entre l'UE et le Canada, concluant ainsi le processus de ratification de cet accord au niveau de l'UE. L’accord a été adopté par 408 voix en faveur, 254 voix contre et 33 abstentions.

Cet accord entraînera la suppression des tarifs douaniers sur une grande partie des biens et services. L'UE a mis l'accent sur la protection des indications géographiques européennes. 140 indications, concernant des denrées alimentaires et boissons vendues sur le marché canadien, seront concernées.

Par ailleurs, les tarifs perdureront pour les secteurs liés aux services publics, à l'audiovisuel, aux transports et à quelques produits agricoles, commes les produits laitiers, la volaille et les oeufs.

Contact

MAISON DE L’EUROPE DE BREST
-
CENTRE INFORMATION EUROPE DIRECT
BRETAGNE OUEST

Plateau des Capucins

50, Esplanade de la Fraternité

29200 Brest
www.maisoneurope-brest.eu
leuropedanslefinistere@gmail.com
02.98.46.60.09

Horaires d’ouverture :
Lundi à vendredi
9h30-12h30 et 14h00-18h00
L’équipe :
Ingrid DAVID
Cécile MANSOURATI
Pauline KERGLONOU
Hugo CONQ


color-facebook-48.png color-twitter-128.png color-link-128.png

Directeur de publication

Emmanuel MORUCCI

Comité de rédaction

Pauline KERGLONOU
Ingrid DAVID
Cécile MANSOURATI
Hugo CONQ
Benoist ROLLET
Marie-Laure CROGUENNEC


ET
Remerciements à Maëlys DAVID pour son appui technique.

Si vous ne visualisez pas la Newsletter, cliquez ici

Actualité de la Maison de l’Europe de Brest – CIED Bretagne ouest

gjy1.jpg

La PAC s'invite dans vos communes !

Une exposition sur la Politique Agricole Commune sera présentée dans les villes de Plouguerneau et Briec. Entre le 25 mars et le 1er avril, Vous pourrez en profiter à Plouguerneau.

0c6i.jpg Olivier Coppens, membre de la Représentation en France de la Commission européenne.

Plouguerneau, ville d'Europe :

Quelle politique européenne pour le développement durable ? le 22 mars, monsieur Olivier Coppens, viendra répondre à vos questions lors d'une soirée à l'Espace Culturel Armorica, à partir de 18h30 et jusque 20h.

Intervention au Collège Saint-Michel de Rosporden :

rzsm.jpg

l'équipe de la Maison de l'Europe de Brest a reçu un très bel accueil avec les 4es du collège. Au travers de nouvelles animations, l'équipe a su intéresser les collégiens et les sensibiliser à la citoyenneté européenne et ses valeurs. Après les avoir fait voyager avec la découverte de l'Allemagne par Jonas Hartmann, en SVE à Plouguerneau, et de la République Tchèque par Pauline Kerglonou de la Maison de l'Europe, les élèves se sont beaucoup amusés autour d'un quiz interactif sur l'Union européenne, mêlant culture, institutions et valeurs européennes.

Points relais Europe : dans un objectif de diffusion de l'information européenne dans le Finistère, le projet de la Maison de l'Europe tend à se développer, notamment par les partenariats avec les communes de Plouguerneau et de Briec. Ces partenariats permettront d'organiser des évènements sur l'Europe dans des villes autres que Brest, afin de toucher un autre public finistérien.

Avis aux maires du Finistère : si ce partenariat vous intéresse, n'hésitez pas à nous contacter. C'est avec plaisir que nous nous déplacerons pour vous en parler.

Tous à vos agendas ! Dans le cadre des jeudis de l’Europe, de 18h30 à 20h00, la Maison de l’Europe vous accueillera avec grand plaisir au 50, Esplanade de la Fraternité (plateau des Capucins).

Plusieurs dates à retenir :

0c6i.jpg Henri-Alain Le Fèvre, consul honoraire d'Allemagne

Le jeudi 23 mars, monsieur Henri-Alain Le Fèvre, consul honoraire d’Allemagne, parlera des relations franco-allemandes de Charlemagne à nos jours.

Le jeudi 20 avril, monsieur Olivier Coppens, membre de la Représentation en France de la Commission européenne, développera le thème de la transition énergétique de l’UE.

Le jeudi 11 mai, le consul de Roumanie, monsieur Sorin Moga, vous fera découvrir – ou redécouvrir - « la Roumanie, la culture d’un État membre de l’Union ».

Le jeudi 18 mai, monsieur Bouëssel Du Bourg présentera les liens économiques des adhérents de Produit en Bretagne avec l’Union européenne.

Le jeudi 8 juin, Madame Isabelle Jégouzo, Cheffe de la Représentation de la Commission européenne en France, interviendra sur le thème du terrorisme et de la sécurité dans l'UE.

Dictée de l'Europe : comme tous les ans, la Maison de l'Europe organise sa traditionnelle dictée de l'Europe. Destinée aux classes allant du CM1 à la 3e, la dictée sera adaptée à ces différents niveaux. Les meilleures productions seront récompensées par des lots offerts par les partenaires de la Maison de l'Europe.
Enseignants : vous avez jusqu'au 17 mars 2017 pour inscrire votre classe ! Entre le 27 mars et le 7 avril, la dictée ainsi que les tests de départage devront avoir été passés.

Concours "Bon anniversaire à l'Union européenne !": les inscriptions sont toujours ouvertes pour le concours audiovisuel "Bon anniversaire à l'Union européenne !". Enseignants de collèges et animateurs de MPT finistériens, il est encore possible de s'inscrire. N'hésitez pas à nous contacter pour plus de renseignements.



Actualité européenne

Et après ? Les enjeux du Brexit pour la Bretagne !

3a3f.jpg

Co-organisée par le Conseil régional et la Maison de l'Europe de Brest et Bretagne ouest, une conférence sur les incidences du Brexit sur la Bretagne s'est tenue le 2 mars à l'UBO à Brest devant une centaine de personnes.

Tous les intervenants ont souligné l'ampleur de l'onde de choc créée par le Brexit. Pour Monsieur Emmanuel Morucci, président de la Maison de l’Europe, les incidences du Brexit sur la Bretagne seront nombreuses. Il a souligné le fort degré d’incertitude qui règne chez les acteurs économiques et sociaux. La citoyenneté européenne est malmenée et fortement déstabilisée a-t-il précisé. Parallèlement, Madame Forough Salami-Dadkhah, vice-présidente du conseil régional, appelait à faire preuve de mobilisation afin que les impacts soient amortis au maximum dans l'intérêt des acteurs bretons.

Au travers de la restitution de cette étude inédite en France, Monsieur Jean Hamon, président du CESER, a exposé les enjeux sous divers angles :

- Sur le plan économique, il est à prévoir une perte du pouvoir d'achat des Britanniques ainsi qu'une baisse de compétitivité pour les exportations bretonnes, mais aussi des conséquences pour le tourisme, les transports transmanche et la mobilité étudiante.

- Sur le plan social, pas moins de 50 entreprises et 3700 emplois seraient directement affectés

- Sur le plan sectoriel, plusieurs domaines se trouvent en première ligne : la pêche, le transport maritime et aérien transmanche, l'agriculture et l'industrie agroalimentaire, le tourisme, la recherche (74% des projets collectifs bretons se nouant avec des partenaires britanniques) sans oublier la situation des 13 000 résidents britanniques en Bretagne.

Monsieur Desmond Clifford, chef de cabinet du Premier ministre gallois, a souligné la fracture profonde dans la société entre la population qui s'est prononcée à 52% pour la sortie de l'UE alors que les dirigeants gallois ont eux voté le "remain" à 100%, exposant que "la bataille s'est perdue, non pas dans les semaines de campagne mais dans les 20 ans qui l'ont précédée". Le Pays de Galles désire, contrairement aux Britanniques, la construction de nouvelles relations et un Brexit le plus soft possible. Dans cette double perspective, un livre blanc vient d'être publié outre-Manche. Des propos que n'a pas démentis Madame Maggie Fee, représentante des Britanniques en Bretagne (Association Integration Kreiz Breizh).

Le Brexit concerne donc bien toute la Bretagne. De la population aux responsables économiques, des élus aux acteurs locaux, c'est toute une chaîne qui doit se mobiliser pour créer de nouvelles relations économiques. Le Brexit met en évidence la nécessité de communiquer et d'informer les citoyens. Voulant en tirer les conséquences, la région Bretagne réaffirme haut et fort son attachement à l'Europe et s'engage à tout mettre en oeuvre pour relever ce défi, avec l'implication des Bretons.

Retrouvez l'intégralité de l'article sur ce lien

60 ans après : l'Europe à la croisée des chemins

lsz0.png

60 ans ont passé depuis que l'Union européenne fut créée. Les Traités de Rome, du 25 mars 1957 ont, non seulement, permis une paix durable et historique entre les États européens, mais également la mise en place des libertés de circulation pour les personnes, les biens et capitaux.

Pendant 60 ans, l'Union a été forgée pour encourager la coopération pacifique, le respect de la dignité humaine, la liberté, la démocratie, l’égalité et la solidarité entre les nations et les peuples européens. Aujourd’hui, il appartient de concevoir un avenir commun et meilleur pour l’Europe.

Le 25 mars, le Traité de Rome aura 60 ans. Le 1er mars, le président de la Commission européenne, Monsieur Jean-Claude Juncker, a présenté un livre blanc contenant les cinq scénarios possibles pour l'avenir de l'Europe :

Scénario 1 : s'inscrire dans la continuité.

L'Union s'attache à mettre en oeuvre son programme dans l'esprit de la communication de la Commission. Les 27 États membres et les institutions européennes poursuivent dans leur programme commun.

Scénario 2 : rien d'autre que le marché unique.

Le fonctionnement du marché unique devient la principale raison d'être de l'UE-27, les États membres étant incapables de trouver un terrain d'entente dans un nombre croissant de domaines d'action.

Scénario 3 : ceux qui veulent plus font plus

L'Europe à plusieurs vitesses permettrait aux États qui le veulent de faire plus ensemble dans les domaines tels que la défense, la sécurité intérieure ou les affaires sociales.

Scénario 4 : faire moins de manière plus efficace.

Les États membres concentrent leurs efforts sur des domaines d'action, choisissent et fournissent plus de résultats, plus rapidement. Parallèlement, ils réduisent leur intervention dans les secteurs ayant moins de valeur ajoutée.

Scénario 5 : faire beaucoup plus ensemble.

les États membres décident de mettre en commun davantage de pouvoirs, de ressources et de processus décisionnels dans tous les secteurs. Les décisions sont adoptées dans des délais plus courts au niveau européen et sont rapidement mises à exécution.

Dans les prochains mois, La Commission européenne accueillera une série de «Débats sur l’avenir de l’Europe» dans les villes et les régions partout en Europe, afin de recueillir et d'exploiter les avis sur les évolutions souhaitées.

Le discours sur l'état de l'Union que prononcera le président Juncker en septembre 2017 reprendra et développera ces idées avant que les premières conclusions puissent être tirées à l'occasion du Conseil européen de décembre 2017. Cela aidera à prendre une décision sur la ligne d'action à mettre en œuvre dans les temps pour les élections du Parlement européen de juin 2019.



Zoom sur...

ERASMUS+ : Un stage professionnel réussi au Portugal et en Espagne avec le lycée Saint-Joseph de Landerneau, !

Caroline, Chloé et Florian, Thomas étaient à Guimaraes une ville près de Porto, au Portugal.

Ils ont reçu un très bon accueil à l’école ISCT Caldas Das Taipas ainsi que dans les entreprises du bâtiment. C’est la première fois que le lycée envoie des stagiaires et c’est un pari réussi car ils ont reçu des compliments autant de la part de l’école que des entreprises sur leur comportement.

A Colmenar Viejo, une ville espagnole d'Andalousie, d'autres élèves du lycée sont partis effectuer leur stage dans différentes entreprises (électricité, vêtements, etc.). Ils étaient logés en famille. Ils ont su profiter de leur stage et sont revenus enchantés. En mars, ils seront amenés à apporter leurs témoignages aux premières, futurs candidats de l’année prochaine. Trois autres destinations viendront se rajouter à Madrid et Porto : Plymouth, Turin et Málaga.

Début novembre, quatre professeurs sont allés également en stage d’observation. Deux d'entres eux l'ont effectué à Colmenar, Valérie Le Gall chez notre partenaire de l’IES Angel Corella et Martine Vern chez Al Campo. Les deux autres enseignants, quant à eux, l'ont réalisé à Guimaraes, Portugal, Thierry Quentric et Jean-Philippe Dos Anjos, dans une entreprise du bâtiment NVE et ont pu observer les nouvelles techniques de travail dans leurs secteurs respectifs.

La réalisation de ces stages à l'étranger est désormais possible en Europe depuis la création du programme ERASMUS+ en 1987.

Partons en voyage en Grèce avec...la Moussaka !

20i1.jpg photofemmeactuelle.fr

Ingrédients pour 4 personnes :

4 aubergines, 4 tomates, 250g de viande hachée, un demi-litre de lait, 2 c. à soupe de farine maïzena, ciboulette, 1 oignon, une demi-gousse d'ail, fromage râpé, 1 noix de muscade, huile d'olive, un quart de litre d'eau, beurre, sel, poivre.

1. Découper les aubergines en fines tranches puis les mettre dans un récipient. Saler et les laisser dégorger 5 minutes.

2. Laver les aubergines, les essorer et les faire frire dans l'huile jusqu'à ce qu'elles soient dorées puis les mettre sur un plat recouvert de papier absorbant pour les dessécher de leur huile.

3. Préparer la béchamel : faire fondre le beurre et ajouter la maïzena. Porter le lait à ébullition puis le verser sur le mélange en fouettant. Saler et poivrer et ajouter la muscade râpée puis remettre au micro-ondes 1 minute. Finir en fouettant le mélange.

4. Faire cuire dans de l'huile d'olive la viande hachée avec l'oignon finement coupé, l'ail, les tomates découpées et la ciboulette. Saler et poivrer, ajouter un verre d'eau et laisser cuire 10 minutes. Préchauffer le four thermostat 6 (180°C).

5. Dans un plat, badigeonner de beurre et disposer les aubergines à plat pour en faire une couche. Recouvrir de sauce puis alterner en finissant par une couche d'aubergines puis la sauce béchamel et le fromage râpé.

6. Enfourner 25 minutes puis déguster.

Bonne dégustation !



Édouard CEJBA

20i1.jpg Olivier Page, le Routard


Nous avons appris avec tristesse la disparition du docteur Edward CEJBA, administrateur de la Maison de l’Europe.
Il était fidèlement assidu à nos réunions depuis de nombreuses années et portait avec beaucoup de fierté ses origines polonaises.
Il portait avec conviction le projet européen auquel il croyait avec force. Il avait connu la guerre, l’occupation nazie et la dictature communiste. Il avait l’habitude de se présenter : « Je suis polonais de naissance, breton de cœur, français bien sûr, et européen de raison ».
Ses obsèques ont eu lieu le 24 février en Pologne. Nous adressons à sa famille, ses enfants nos sincères condoléances.